Mon CV photo

Qui suis-je?

Je suis Périgordin* d'origine, plus précisément né à Ménestérol (devenu depuis Montpon-Ménestérol) en lisière de la forêt de la Double. C'est la partie du Périgord la moins médiatisée (Périgord blanc), mais elle possède pourtant de nombreux charmes.

A titre indicatif, pour ceux qui voudraient avoir un petit aperçu: www.perigorddecouverte.com et aussi: http://www.proxiti.info/infocommune.php?o=24294&n=MONTPON-MéNESTéROL
C'est ici que je fais mes premières photographies, à l'aide d'un boîtier 6x9 en plastique. Les hasards de la vie (et surtout le travail), me conduisent en Val de Loire puis en Sologne, à Lamotte-Beuvron, où je m'inscris au club photo local en septembre 1970.C'est au contact des animateurs de ce club que le virus de la photographie s'installe et qu'il ne me quitte plus depuis. Le nouveau site de ce club: http://photoclublamottois.net

Mes goûts photographiques sont très éclectiques (portrait, paysage, reportage, oiseaux…). Le fil conducteur pourrait être "harmonie". J'aime plus particulièrement la beauté, le charme d'un paysage ou d'un modèle. Les photos de mon site tentent de le démontrer.

Michel Vrilleau

(Photo non contractuelle, plutôt à mon avantage)

* Périgordins ou Périgourdins ?

Pour désigner l'ensemble des habitants du Périgord, les auteurs tels Montaigne, Eugène Le Roy, Brantôme employaient toujours le terme "Périgordin".
C'est à la fin du XVIIIe siècle que le "u" s'ajoute.
A présent, l'usage a prévalu, aussi bien en Périgord qu'ailleurs, d'appeler Périgourdins tous les habitants de ce pays, alors que ce mot désigne à l'origine, les habitants de la ville de Périgueux.

Le Périgord blanc (Montpon en fait partie)

Les autres "Périgords":
. Le Périgord vert (Nontron,Thiviers, Excideuil, Brantome...)
.Le Périgord pourpre (Bergerac, Monbazillac, Eymet...)
. Le Périgord noir - Le plus connu- (Sarlat, Les Eyzies,Monpazier, Montignac...)